Le Conseil Régional d’Aquitaine subventionne le pôle Aquinetic

craquinetic

Le Conseil Régional d’Aquitaine a décidé de soutenir la création d’un pôle aquitain de compétences Aquinetic, créée en janvier 2009, d’une subvention d’amorçage de 133 000 €.

Un pôle d’innovation au service de ses adhérents et des logiciels libres.

L’accueil des projets sur la plate-forme mutualisée est discuté par un Comité d’Orientation Stratégique et Scientifique, composé de trois collèges regroupant respectivement des entreprises privées, des associations et des partenaires académiques (établissements d’enseignement supérieur et laboratoires de recherche). Il a pour mission l’expertise de ces projets, afin d’en évaluer les potentialités scientifique, stratégique, technique et financière.

Une forge a été ouverte pour accueillir les projets développés. L’objectif d’une forge est de permettre à plusieurs développeurs de participer ensemble au développement d’un ou plusieurs logiciels.

Aquinetic s’est également donné comme objectif d’animer la filière TIC Logiciels Libres en Aquitaine, afin que les différents acteurs, provenant des mondes associatif, institutionnel, de l’entreprise et de la recherche se rencontrent et échangent régulièrement.

Elle conduira également des actions d’information auprès des acteurs de la filière TIC.

L’association entend créer trois points de présence en 2012 : en Gironde, dans les Landes et dans les Pyrénées Atlantiques, et espère pouvoir étendre son réseau aux autres départements de la région d’ici 2013.

Cela se traduit d’ores et déjà par l’installation du pôle sur la ville de Pessac, son point de présence principal, à partir du 1er février 2012, à l’adresse suivante :

4 rue Eugène et Marc Dulout – 33600 PESSAC

Les financements publics visent à permettre le lancement de la structure et l’obtention d’une reconnaissance utile à sa future dynamique. L’objectif est d’avoir suffisamment d’adhérents et de projets pour garantir son fonctionnement.

En conséquence, le financement du projet Aquinetic intervient sur une base financière de 133 000 euros en crédits d’investissement.